6/18/2014

Multiplication

Commencer à écrire une nouvelle de 750 mots (parce que, je sais pas, c'est à la mode ces temps-ci).

Avoir une idée pour une autre, puis encore une autre nouvelle. Probablement de plus de 750 mots (parce que la mode, c'est bien beau, mais faut passer à autre chose, aussi).

Par manque de temps, se contenter de prendre des notes, et laisser le hamster courir dans la roue encore un peu.

10 commentaires:

  1. Lolol! Ceux qui lisent les blogues et qui connaissent pas le fin mot de l'histoire doivent avoir hâte en maudit de savoir ce qui nous prend d'écrire des 750 mots! ;)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Quoi, il y a une raison? Je pensais vraiment que c'était juste une mode...? ;)

      Effacer
  2. Bin tout le monde sait que nous sommes 750 à écrire des textes de 750 mots et qu'ensuite on prendra un mot dans chaque nouvelle pour faire un texte fusionnel de 750 mots qui nous permettra d'invoquer 750 démons que nous asservirons pour... faire la vaisselle.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Hey, tu pourrais développer cette idée-là dans une nouvelle de 750... Ok j'arrête.

      Effacer
    2. Comme j'ai déjà un lave-vaisselle, je peux réserver mon démon pour autre chose...? :-p

      Effacer
    3. ouaip, on peut tout faire avec un démon, j'pense qu'il y avait un numéro spécial du magazine Martha Stewart à ce sujet.

      Effacer
    4. Je n'ose pas vraiment demander quel genre de vile tâche tu réserverais à ton démon. Mais ce serait ton démon, tu en ferais bien ce que tu voudrais ;)

      Effacer
  3. Dis, Guillaume, tu me refiles une de tes idées? :O/

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ça vient sans garantie, par contre, hein ;)

      Effacer
  4. La seule raison pour laquelle j'aime écrire du 750 mots, c'est pour faire plaisir aux éditeurs d'albums jeunesses (et parce que ça s'écrit en mangeant...).

    Là, si tu me dis que c'est à la mode, je comprends mieux pourquoi les hipsters qui squattaient chez moi sont tous partis ;)

    RépondreEffacer