4/26/2008

Les plus belles filles lisent du Asimov, de Simon Charles

Les amateurs de SFFQ connaissent peut-être déjà un peu Simon Charles: sa nouvelle d'horreur Trente ans de métier ouvrait de façon très satisfaisante le collectif Équinoxe, paru aux Six Brumes en 2004, et sa nouvelle (encore d'horreur) Une ligne à suivre, lauréate du concours d'écriture sur place Boréal 2007, a été publiée dans Solaris 163.

Son dernier court roman (ou recueil de nouvelles?) est paru en fin 2007 aux Éditions de Ta Mère. On y suit principalement l'histoire du narrateur, un alcoolique en pleine peine d'amour. Ce n'est cependant pas tant l'histoire qui fait le charme de ce livre, mais l'originalité de la représentation visuelle (des scènes très courtes, n'occupant souvent qu'une page, la plupart du temps moins; l'absence presque complète de tirets, de points d'exclamations ou d'interrogations...) et les jeux de langue qui s'y rattachent, Ainsi, le fait que certains paragraphes soient justifiés (ou non) peut être significatif... C'est franchement très impressionnant, ce court roman.

Comme vous l'avez deviné, Les plus belles filles lisent du Asimov n'est pas de la littérature de genre. Cependant, certaines références bien placées témoignent d'un certain intérêt pour la SF, ce qui rend la lecture fort agréable pour des geeks littéraires de mon espèce. J'ai bien hâte de voir la prochaine publication de cet auteur, peu importe s'il s'agit de littérature générale ou de genre.

4 commentaires:

  1. wouhouuuuuu SuperCrayon a l'oeuvre.

    RépondreEffacer
  2. Heu, ouais, j'ai aimé "Soigne ta chute", même si c'est complètement dans un autre genre (c'est quoi le rapport ?)

    RépondreEffacer
  3. c'est mes deux livres préférés.

    RépondreEffacer